Le camp des Barrys

 

Ce plateau à la frontière entre Yssingeaux et Saint Maurice de Lignon qui domine les gorges de la Loire, du Lignon et du ramel, a semble- t-il était habité il y a très longtemps et les hommes ont dû s’y battre. On retrouve en effet des noms, des termes qui laissent supposer quelques massacres : champs des bramas (cris), champs du feu, la roche des Maures devenu roche des morts.

Les historiens pensent que cela a pu être un camp romain, et avant une ancienne enceinte celte. Il subsiste des murs agglomérant de très gros blocs de pierre. Les Barrys signifient en occitan : Les remparts
Certains pensaient dès 1956 que le plateau des barrys avait pu être le siège de la bataille de Gergovie et qu’une cité y était bâtie ( Ladaudette).En tous cas, jusqu’ en 1953, les visiteurs découvraient les vestiges d’une cité ancienne ceinte de plusieurs lignes de remparts. Malheureusement dès l’hiver 1953, les remparts de la grande rue ont été entièrement détruits pour être utilisés à l’empierrement de la nationale. Jusque dans les années 80 les maigres pâtures sur ce plateau basaltique n’étaient pas clôturées. Aujourd’hui il est plus difficile de s’y aventurer mais la commune a défriché un chemin permettant de le traverser d’Est en ouest.
Les innombrables haies de buis transforment ce paysage en labyrinthe et les promeneurs peuvent s’y perdre facilement.

De l’autre coté de la nationale, le Suc des garnasses offre un magnifique point de vue sur la vallée du lignon et les contreforts de la vallée du Rhone.

Francois VENISSE, d’après BOUDON LAShERMEs et Joseph Merle ( La Haute-loire 1956).

Etapes

1 -

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Créez votre compte !

Profitez de tous les eServices en créant votre compte citoyen sur le site de Saint-Maurice de Lignon.

Bulletin municipal March 2018

Agenda des évènements à venir