Assainissement

 

Votre terrain est situé dans une zone reliée à l’assainissement collectif  : 

Dans le cadre d’une construction nouvelle :
Veuillez prendre contact avec l’accueil la Mairie – 04 71 65 31 32 – afin qu’un élu ou agent vienne situer le lieu de raccordement (le futur branchement sera situé dans le domaine public en limite de propriété).

Un droit de branchement, dont le montant est fixé chaque année par délibération du Conseil Municipal vous sera facturé à compter de la mise en service du réseau. Ce droit de branchement n’exonère pas du coût du terrassement en domaine privé qui reste à la charge du propriétaire.

En cas de problème sur le réseau, vous voudrez bien contacter les services de la Mairie aux horaires habituels d’ouverture.

Votre terrain n’est situé dans une zone reliée à l’assainissement collectif  : 

Vous êtes alors soumis au service public d’assainissement non collectif (SPANC).

Par assainisse­ment non col­lec­tif, on désigne tout sys­tème d’assainissement effec­tu­ant la col­lecte, le pré­traite­ment, l’épuration, l’infiltration ou le rejet des eaux usées domes­tiques des immeubles d’habitation ou affec­tés à d’autres usages non rac­cordés à un réseau pub­lic d’assainissement.

schmadassainissement

 

POur toute information, veuillez cliquer sur le lien suivant : http://www.cc-des-sucs.fr/2013-11-03-12-50-03/spanc

Quelques conseils quel que soit votre mode d’assainissement

STOP AUX LINGETTES DANS LES TOILETTES !

Chaque année un nombre incalculable de lingettes usagées sont jetées dans les réseaux publics de collecte des eaux usées.

Ces petites serviettes humidifiées que l’on présente soi-disant biodégradables, sont une des premières causes d’incident en ce qui concerne l’assainissement collectif. Les dysfonctionnements dans le réseau d’assainissement sont nombreux et coûteux :
→ Canalisations bouchées
→ Pompes de relèvement des eaux usées abîmées
→ Perturbation du bon fonctionnement des stations d’épuration

Tous ces dysfonctionnements doivent faire l’objet d’interventions supplémentaires de la part des techniciens ce qui entraine de fait une augmentation de la charge de travail et ainsi le coût est plus élevé.
Il est donc demander à chacun de jeter uniquement dans les toilettes le papier toilette homologué et ainsi respecté le règlement en faisant preuve de civisme non seulement pour la protection de notre environnement mais aussi pour le bon fonctionnement de nos équipements et du personnel en charge des stations et du réseau d’assainissement collectif.

RAPPEL DE L’ARTICLE 7 DU REGLEMENT INTERIEUR
« ARTICLE 7 – DEVERSEMENTS INTERDITS

Il est formellement interdit de déverser dans le réseau d’eaux usées :
o le contenu des fosses fixes ainsi que leurs effluents ;
o les eaux des piscines privées, d’un volume supérieur à 100 m3
o les vapeurs ou liquides susceptibles d’augmenter la température des eaux usées ;
o les ordures ménagères brutes ou broyées ;
o les huiles et graisses ;
o les jus d’origine agricole (purins, lisiers, transformation du lait…)
o les hydrocarbures, acides, cyanures, sulfures, produits radioactifs, et plus généralement tous les produits et corps, solides (types lingettes )ou non, susceptibles de nuire soit au bon état, soit au bon fonctionnement du réseau d’assainissement et, le cas échéant, des ouvrages d’épuration, soit au personnel d’exploitation des ouvrages d’évacuation et de traitement, soit à l’élimination des boues issues de la station d’épuration suivant la filière choisie par le Syndicat. »